Logo Azimut

Actualités

#Nautisme - la performance tous azimuts !

27 sept. 2019

Le Défi Azimut est devenu une marque et derrière l’événement qui a rassemblé 21 IMOCA pendant cinq jours à Lorient, se cache une PME innovante et agile. Spécialisée dans les solutions numériques, Azimut est un acteur reconnu par les grands donneurs d’ordre et très intégré dans la Sailing Valley bretonne. Découverte…

« C’est simple Jean-Marie, tu n’as qu’à organiser une course à Lorient pour nos bateaux ! » C’était en 2010 dans une de ces soirées de marins au départ de la Barcelona World Race. Autour des tapas et loin des micros, Armel Le Cléac’h, François Gabart sont à la recherche d’un événement de proximité pour régater en conditions réelles mais avec une infrastructure légère et conviviale. Jean-Marie, c’est Jean Marie Corteville, passionné de voile et créateur d’Azimut, une société de solutions informatiques créée en 1990 à Lorient. « Nous connaissions la course au large au travers de nos prestations numériques pour les classes, les organisateurs de courses, les fédérations et les teams… De là à organiser une course… Mais l’heure était tardive et j’ai dit banco ! » 

En septembre 2011, le premier Défi Azimut voit le jour. Les salariés de l’entreprise se sont de suite mobilisés, notamment Candice Crépeau qui coordonne le team du Défi Azimut. Ils sont cinq IMOCA, skippés par Louis Burton, Jean-Pierre Dick, François Gabart, Armel Le Cléac’h et Vincent Riou à se rejoindre à Lorient pour une course de 24 heures. L’année suivante, l’idée des runs pour s’échauffer voit le jour, puis le Tour de l’île de Groix. Rapidement, le Défi Azimut trouve sa place dans le calendrier. Jacques Caraës rejoint l’équipe en 2013 comme directeur de course et s’enthousiasme : « C’est très sportif et convivial à la fois, comme la rentrée de cette classe IMOCA. C’est aussi un moment de l’année où l’on peut observer attentivement les bateaux, leurs évolutions, leurs performances, ce que ne permet pas forcément une transat où les bateaux disparaissent très vite sur l’horizon ».

 

Mode projet

Année après année, un vent de sympathie accompagne le Défi Azimut, qu’analyse ainsi Jean-Marie Corteville : « C’est un monde qui nous apprécie car chez Azimut, on fonctionne comme un team : équipe légère, goût de l’innovation et risque calculé. L’événement a pris de l’ampleur et les liens ont été rapidement très étroits avec l’IMOCA » Confirmation auprès d’Antoine Mermod, le président de la classe des monocoques du Vendée Globe : « Notre collaboration avec Azimut comporte deux volets. L’entreprise est notre prestataire. Leur expertise dans les outils numériques permet de répondre à beaucoup de nos problématiques de classe. Azimut a par exemple recomposé notre site www.imoca.org. C’est un outil intuitif mais très utile car la base de données qu’il compile est considérable. Ensuite, il y a le Défi dont la formule est excellente : S’allier aux meilleurs prestataires pour assurer un événement sportif de qualité mais dans une ambiance flexible et détendue »

Cette année, le Défi Azimut a encore franchi un cran. Cinq jours de course au lieu de trois dont une épreuve de 48 heures au large. Pour les teams, l’investissement est le même qu’avant, mais l’événement comporte une vraie course au large et toujours sur les deux autres épreuves la possibilité d’inviter les partenaires.  Quelques semaines avant la Transatlantique ou le tour du Monde, la petite vingtaine de salariés que compte Azimut se met en mode projet et chacun apporte au Défi en fonction de ses compétences pour régler mille détails afin que tout soit en place le jour J.

Showroom

« Le budget est de 200 000 euros cette année sans compter les apports partenariaux, indique Jean-Marie Corteville. Dans ce chiffre je valorise le temps passé des salariés. Nous avons noué beaucoup de relations économiques avec les acteurs de la Sailing Valley. C’est un gros investissement pour l’entreprise mais le Défi est un véritable showroom de notre savoir-faire technologique. Nous démontrons auprès de nos clients et de nos prospects (teams, sponsors…) toute la pertinence de nos outils par exemple en gestion de bases de données, plateformes collaboratives, exploitation de DATAS …»

Les résultats n’ont pas tardé à se manifester, à commencer par la fréquentation du site internet (www.defi-azimut.net) qui a explosé pendant les cinq jours de fête à Lorient. Profitant d’une météo exceptionnelle, la production d’images des media-men embarqués a fait le tour des réseaux sociaux.


Rendez-vous  l’an prochain pour le dixième Défi d’Azimut, où la proximité du Vendée Globe devrait donner encore plus de résonance à l’événement.

 

Azimut : Créée en 1990 à Lorient. 18 salariés. Chiffre d’affaires annuel : 2 M€

Société spécialisée dans le Digital : www.azimut.net

Clients principaux : Direction des Douanes, Collectivités, Groupes (L’Oréal, D’Aucy, Bel, Salaun, LeasePlan, Aubade …), Fédérations nationales (Sportives, Cezam, Bois, …), Classes de bateaux, Médias, Universités …

 

newsletter

ils nous font confiance

Ibis styles
Logo Thales
Logo LBST
Logo BDI
Logo salaun holidays
Logo Keolis